20 choses qui ont changé dans ma cuisine

20 choses qui ont changé dans ma cuisine

20 choses qui ont changé dans ma cuisine

Ma révolution zéro déchet a réellement débuté il y a trois ans quand j’étais enceinte de mon fils. Je ne saurais pas expliquer pourquoi le déclic a eu lieu à ce moment là mais je peux vous dire qu’avec les hormones de grossesse l’ouragan Amélie était en marche! Il y a eu un paquet de changements à la maison! Mon pauvre mari en a vu des vertes et des pas mûres!

Des choses continuent d’évoluer, je trouve d’autres alternatives, j’ajuste encore parfois mais j’ai fini par trouver mon équilibre. Parfois je me demande comment je faisais avant! Trouver ce qu’il nous convient (à tous à la maison) peut prendre un peu de temps mais je suis tellement plus épanouie et légère que ça en vaut clairement la peine! 

Nous allons voir ensemble les 20 gros changements qu’il y eu dans ma cuisine même si, en réalité, la liste est un peu plus longue que ça et surtout évolutive!

1ère étape: le tri des appareils électroménagers

J’étais adepte du ” ah trop bien c’est super utile comme appareil” et en fait il restait dans le placard car très encombrant ou bruyant et pas si utile que ça en fait! J’ai donc débuté un tri et une profonde réflexion sur l’utilité de ces appareils. Je me suis séparée du micro-ondes, de la bouilloire, du grille pain, du blender chauffant, du mixer plongeant, de l’appareil à croque monsieur, de la sorbetière, de ma cocotte! Rien que ça! Rassurez-vous il me reste très largement de quoi vivre confortablement.

J’ai commencé par les plus faciles:

– La sorbetière était bien sympa mais je ne l’utilisais que 3 fois par an car j’avais la flemme (et oui ça m’arrive aussi!). On peut très bien faire de la glace sans sorbetière.

– La bouilloire, elle était super classe en plus, en verre avec des LED bleues quand l’eau se mettait à bouillir! Seulement voilà, elle faisait un bruit dingue, elle s’entartrait très rapidement et son entretien me demandait trop d’effort par rapport à ce qu’elle m’apportait, à savoir de l’eau chaude. Et là, j’ai eu une révélation, ma petite casserole est parfaite pour me servir de bouilloire! Et hop bye bye la bouilloire.

– Le grille pain, ah ce bon vieux grille pain que j’utilisais 2 fois par an et qui avait été remplacé 3 fois… Beaucoup d’efforts pour en racheter un à chaque fois en espérant qu’il ne causerait pas de problème lui aussi encore. Au final mon four électrique fait très bien le job les 2 fois par an.

– Le blender chauffant, il m’avait été donné mais, comme son ancien propriétaire, il ne m’avait servi qu’une fois et son bol était en plastique et comment vous dire, la perspective de manger du plastique chauffé n’était pas trop ce à quoi j’aspirais alors je m’en suis séparée.

– Le mixeur plongeant quant à lui ne répondait pas à toutes mes attentes. J’avais besoin de mixer des soupes, des purées et du pain pour faire de la chapelure. Et là, c’était le drame, la cuisine se remplissait de miettes et de poussières de pain, un vrai bonheur! J’ai donc opté à la place pour un blender en verre.

– L’appareil à croque monsieur avait servit dans le passé mais cela faisait plus d’un an qu’il n’avait pas servit. En même temps j’avais complètement oublié son existence donc difficile de l’utiliser dans ces conditions. Il a suivi le même chemin que ses copains.

– La cocotte, elle était belle, elle était chouette mais je ne l’ai jamais utilisée car j’avais peur de tout faire sauter! Mauvais souvenir de jeunesse… On me l’avait donnée aussi. J’étais pleine de courage et de bonnes idées mais au final elle a bien dormi dans mes placards. Elle est désormais très utile chez quelqu’un d’autre.

– Et le micro-ondes, alors lui j’ai beaucoup hésité. Surtout pour mon mari en fait mais quand il m’a dit qu’il s’en fichait tout est devenu facile, quel beau cadeau il m’a fait ce jour là! Pour réchauffer nous utilisons tout simplement nos poêles et casseroles et il ne nous manque pas du tout.

2ème étape: j'ai remplacé ce qui était jetable par du réutilisable

Alors là tout n’a pas été simple dès le début mais j’ai réussi à remplacer petit à petit une grosse partie d’articles jetables par des réutilisables. J’ai pu introduire rapidement les pailles en inox à la place de celles en plastique. J’ai remplacé l’essuie-tout jetable par du lavable ( vous en trouverez ici sur ma boutique ) même si au final je ne l’utilise pas comme tel. J’ai troqué mon éponge jetable par une lavable en coton éponge et toile de jute. Je l’utilise pour la vaisselle et je nettoie la table et les plans de travail avec un essuie-tout lavable que j’utilise comme lavette. Pour les petits accidents au sol, j’utilise un essuie-tout lavable ou ma serpillère ou quelque chose qui est dans le panier de linge sale. Pour ramasser trois gouttes de lait ça convient très bien. J’ai cousu des serviettes de table pour tout le monde et j’ai mis à disposition des enfants des gants de toilette foncés pour se débarbouiller après les repas, histoire de ne pas assassiner les serviettes tout de suite! J’ai opté pour une brosse en bois avec des poils durs pour nettoyer les plats et casseroles qui attachent, comment elles sont en inox c’est parfait. Les sacs congélations ont été remplacés par des bocaux type confiture car ceux avec le caoutchouc sont plus long à décongeler et s’abîment plus vite. Le papier aluminium et le film transparent ont laissé place au rouleau de Bee’s wrap ( vous en trouverez  ). 

Je fais désormais mes courses en magasin BIO de vracs, avec des sacs en tissus, des sacs à vrac filets pour les légumes (c’est plus pratique en caisse) et des bocaux pour ce qui est humide. J’ai troqué tous les sacs plastiques par des sacs en tissu réalisés avec amour (vous trouverez ici tout le nécessaire pour faire vos courses en mode zéro déchet). Et ensuite je range tout dans des bocaux. Il me reste une marge de progression pour la confection des gâteaux et compotes mais je finirai par réussir à les faire moi-même, j’y crois!

3ème étape: lutter contre le gaspillage alimentaire et les poubelles qui débordent

Cette partie est encore en cours d’amélioration mais je m’accroche! Pour limiter le gaspillage alimentaire je fais en sorte de vider les placards, le frigo et le congélateur chaque mois ce qui nous permet de consommer tout ce que nous achetons et de diminuer le budget courses au passage! Pour les produits ménagers, j’ai opté pour le plus simple possible, du liquide vaisselle en vrac que j’utilise pour tout laver: plans de travail, plaque à induction, le sol et, du vinaigre blanc en vrac en guise de liquide de rinçage pour le lave vaisselle. Je n’achète plus de produits d’entretien à part les tablettes lave vaisselle écologiques (j’essaie de passer définitivement à celles faites maison) et le liquide vaisselle. Je n’achète plus, je fais moi-même. J’ai installé un économiseur d’eau sur l’évier et fini les bouteilles en plastique. Nous sommes passés à l’eau du robinet que nous filtrons à l’aide d’un Berkey. Je ferai prochainement un article sur le sujet pour vous le présenter. Et enfin la victoire du siècle, nous avons fabriqué et installé un lombricomposteur dans la cuisine! Pourtant ce n’était pas gagné, ni pour mari ni pour moi. Et au final cela fait 2 mois que nous l’avons et cela se passe très bien. L’un des lombrics a été surnommé “paillette” par ma fille du coup nous donnons à manger à Paillette qui a eu plein de petits bébés depuis!

Durant ces trois années notre fonctionnement a beaucoup évolué. Nous nous sommes débarrassés de beaucoup de choses que nous avions en double, en triple, d’électroménagers, de mauvaises habitudes de consommation et nous évitons un maximum l’utilisation de plastique. Le chemin est encore long pour diminuer nos poubelles bien que nous les ayons diminuées de moitié. 

En faisant un petit pas vers le zéro déchet nous contribuons à construire un monde différent pour demain, un monde différent pour nos enfants. Un autre mode de consommation est possible, il suffit de tous s’y mettre un peu pour changer les choses. Et vous, qu’auriez-vous envie de mettre en place pour prendre part au changement?

Amélie

Laisser un commentaire